Automne Messiaen






accueil
Messiaen
patrons d'honneur
calendrier
participants
photos
communiqués
contact




Olivier Messiaen
Compositeur français du XXe siècle, cet homme de grande âme et de grand esprit avait une foi inébranlable. Organiste pendant plus d'un demi-siècle à l'Église de la Trinité à Paris, improvisateur exceptionnel et pédagogue inspirant, il se qualifiait lui-même ainsi: « ornithologue et rythmicien »

`

Biographie


Messiaen Paul Dukas
Classe de Paul Dukas au Conservatoire : Messiaen est assis à droite (1929)

Né en 1908 à Avignon et issu d’une famille acquise à la littérature (son père, Pierre Messiaen, était traducteur et sa mère, Cécile Sauvage, poétesse), Olivier Messiaen fut marqué par l’idée de langage. D’abord, il conçut tôt sa propre langue (Technique de mon langage musical a été achevé en 1943) et la fonda sur cette modalité que, enfant, il avait découverte chez Debussy puis approfondie au Conservatoire de Paris avec Paul Dukas (composition), Maurice Emmanuel (histoire de la musique) et Marcel Dupré (orgue). Puis, il créa sa propre langue poétique, dont procédèrent toutes ses œuvres vocales. Enfin, identifier le langage musical d’autrui nourrit l’enseignement qu’il délivra, tant dans ses leçons privées (données, entre 1943 et 1947, à un cénacle d’élèves, dont Pierre Boulez et Yvonne Loriod, sa future épouse) que, dès 1947, dans sa classe, mondialement reconnue, au Conservatoire de Paris. Nommé en 1930 organiste à l’église de la Sainte-Trinité, à Paris, Olivier Messiaen y fit fructifier l’art de Dupré et de Tournemire et, s’il fut un improvisateur rare, il ne devint pas un organiste-compositeur. Exempte de toute contingence cultuelle, son immense œuvre d’orgue est frappée d’une double empreinte. Par la première, ouverte dès 1929 avec Diptyque, et qui se prolongea dans sesLoriot d'Europe premières pages orchestrales (Les Offrandes oubliées et Le Tombeau resplendissant), l’organiste est le truchement d’une parole orante et méditative. Par la seconde, l’orgue devint un creuset où expérimenter – en modes, rythmes et couleurs – d’autres types d’œuvres : instrumentales (Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus, Quatuor pour la fin du Temps ou Visions de l’Amen), orchestrales (Turangalîla-SymphonieRéveil des oiseaux) et vocales Trois Petites Liturgies de la Présence Divine et Cinq Rechants, mais aussi ses cycles de mélodies, hélas trop méconnus à l’exception de Poèmes pour Mi). La musique d’Olivier Messiaen est – structurée comme – un langage, sens et forme distincts. Le sens est tout entier envahi par un roc : une foi inaltérable dont le paradigme musical est la monodie grégorienne, indéfiniment déployée, au delà du souffle humain, et qui s’incarna dans les instruments à sons prolongés (cordes, orgue ou ondes Martenot). Et quant à sa forme, ce langage se distingue par ses timbres et par ses rythmes. Associant, de façon innée, sons et couleurs, Messiaen transcenda l’orchestration registrée dont usent ordinairement les organistes et forgea une incandescente matière sonore. Enfin, lui qui, jusqu’à sa mort en 1992, se qualifia volontiers d’ornithologue, il s’efforça de saisir l’ordre naturel du monde, tant en sa Nature (il traqua les chants des oiseaux par toute la planète) qu’en son temps ontologique (inspiré par le monde rythmique de l’Inde, il bouleversa l’entendement occidental du Temps musical).

Frank Langlois


Olivier Messiaen et Maryvonne Kendergi (1970)

Bibliographie

Jean Boivin  
L'air du temps  - Le Traité de rythme, de couleur,
et d'ornithologie d'Olivier Messiaen
(tomes I, II, III et IV)
Circuit (vol. 9 no 1), page 17. Volume 9 Numéro 1 (1998)

Jean-Pierre Bardez
La classe de Messiaen de Jean Boivin Revue Circuit (vol. 9 no 1),  1998 article page 27

Siglind Bruhn
Messiaen's Language of Mystical Love. Routledge  1998 (288 pages)
Ce livre peut être lu sur Internet ICI

Christopher DINGLE et Nigel SIMEONE (sous la dir. de),
Olivier Messiaen : Music, Art and literature, Aldershot, Ashgate, 2007.

Antoine Ouellette
Le chant des oyseaulx, Éditions Tryptique, 280 pages, $25. distribution Dimedia.

Claude Samuel, Anik Lesure
Olivier Messiaen, le livre du centenaire (Symétrie, 07/2008)

Claude Samuel
Permanences d'Olivier Messiaen, Dialogues et Commentaires (Actes Sud, 11/1999)

Harry Halbreich
Olivier Messiaen (Fayard / Fondation Sacem, 1980)

Peter Hill (co-authored with Nigel Simeone)
Messiaen  Yale University Press 2005

N.B.: Une bibliographie exhaustive est disponible sur le site de Messiaen 2008

On peut trouver une discographie exhaustive sur le site Messiaen 2008



CATAOGUE DES ŒUVRES D'OLIVIER MESSIAEN


1992
Concert à quatre, pour flûte, hautbois, violoncelle, piano et orchestre (1992), 27mn
1991
Pièce pour piano et quatuor à cordes (1991)
Éclairs sur l'Au-Delà, pour très grand orchestre (1988 - 1991), 75mn
1989
Un sourire, pour orchestre (1989), 10mn
1987
La ville d'en-haut, pour piano et orchestre à vent et percussions (1987), 12mn
Petites Esquisses d'oiseaux, pour piano (1985 - 1987), 14mn
1986
Chant dans le Style Mozart, pour clarinette et piano (1986)
Un Vitrail et des oiseaux, pour piano et orchestre à vent et percussions (1986), 10mn
1984
Le Livre du Saint Sacrement, pour orgue (1984), 100mn
1983
Saint François d'Assise, scènes franciscaines, Opéra en 3 actes et 8 tableaux, pour 7 chanteurs solistes, choeur mixte et très grand orchestre (1975 - 1983), 260mn
1982
Sigle, pour flûte solo (1982), 1mn 1972 Fauvette des Jardins, pour piano (1970 - 1972), 35mn
1971
Des Canyons aux étoiles, pour piano solo, cor, xylorimba, glockenspiel et orchestre (1971), 103mn
Le tombeau de Jean-Pierre Guezec, pour cor (1971)
1969
Méditations sur le Mystère de la Sainte Trinité, pour orgue (1969), 77mn
1965
La Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ, pour choeur mixte, sept solistes instrumentaux et grand orchestre (1965), 100mn
1964
Et exspecto resurrectionem mortuorum, pour orchestre de bois, cuivres et percussions métalliques (1964), 35mn
Prélude, pour piano (1964), 3mn 1963 Couleurs de la Cité Céleste, pour piano et ensemble à vent et percussions (1963), 16mn
Monodie, pour orgue (1963), 3mn
1962
Sept Haïkaï, esquisses japonaises pour piano et petit orchestre (1962), 19mn
1960
Chronochromie, pour grand orchestre (1959 - 1960), 24mn
Verset pour la Fête de la Dédicace, pour orgue (1960), 12mn
1958
Catalogue d'oiseaux, pour piano (1956 - 1958), 150mn
1956
Oiseaux exotiques, pour piano et ensemble (1955 - 1956), 16mn
1953
Leçon d'harmonie (1953) Réveil des Oiseaux, pour piano et orchestre (1953), 28mn
Timbres-Durées, pour bande magnétique (1952 - 1953), 15mn
1951
Le Merle noir, pour flûte et piano (1951), 6mn Livre d'orgue (1951), 45mn
1950
Messe de la Pentecôte, pour orgue (1949 - 1950), 40mn
Quatre Études de rythme, pour piano (1949 - 1950), 18mn
1948
Cantéyodjayâ, pour piano (1948), 12mn
Cinq Rechants, pour douze voix mixtes (1948), 17mn
Turangalîla-Symphonie, pour piano, ondes Martenot solistes et orchestre (1946 - 1948), 80mn
1945
Chant des Déportés, pour choeur et orchestre (1945), 8mn Harawi,
Chant d'amour et de mort, pour soprano et piano (1945), 58mn Pièce, pour hautbois et piano (1945) Tristan et Yseult, Thème d'Amour, musique de scène pour la pièce de Lucien Fabre, pour orgue (1945)
1944
Trois Petites Liturgies de la Présence Divine, pour choeur de voix de femmes, piano, ondes Martenot et orchestre sans vents (1943 - 1944), 35mn
Vingt Regards sur l'Enfant Jésus, pour piano (1944), 126mn 1943 Rondeau, pour piano (1943), 3mn
Visions de l'Amen, pour deux pianos (1943), 50mn 1942
Musique de scène pour un Œdipe (Dieu est innocent), pour une Onde Martenot seule (1942)
1941
Chœurs pour une Jeanne d'Arc , pour grand choeur et petit choeur mixtes, a cappella (1941)
1940
Quatuor pour la fin du temps, pour violon, clarinette, violoncelle et piano (1940), 50mn
1939
Les Corps Glorieux, Sept visions brèves de la vie des réssucités (1939), 52mn
1938
Chants de Ciel et de Terre, six mélodies pour soprano et piano (1938), 32mn
Deux monodies en quarts de ton, pour une onde martenot seule (1938)
1937
Fêtes des belles eaux, pour sextuor d'ondes Martenot (1937)
O sacrum convivium, motet pour choeur à quatre voix mixtes ou pour quatre solistes et'orgue ad libitum (1937), 4mn
Poèmes pour Mi, pour grand soprano dramatique et orchestre (1936 - 1937), 32mn
1936
La Nativité du Seigneur, pour orgue (1935 - 1936), 33mn
Poèmes pour Mi, pour grand soprano dramatique et piano (1936), 30mn
1935
Pièce pour le tombeau de Paul Dukas, pour piano (1935), 5mn
Vocalise-Étude, pour soprano et piano (1935), 4mn
1934
Cinq leçons de solfège, en clé de sol, avec accompagnement de piano (1934)
L'Ascension, quatre méditations symphoniques, deuxième version pour orgue (1933 - 1934), 35mn L'ascension, quatre méditations symphoniques, pour orchestre (1932 - 1934), 35mn
Morceau de lecture à vue, pour piano (1934), 3mn
1933
Fantaisie, pour violon et piano (1933), 15mn Hymne, pour orchestre (1933), 14mn Mass,
Pour 8 sopranos et 4 violons (1933)
1932
Apparition de l'Église éternelle, pour orgue (1932), 7mn
Fantaisie burlesque, pour piano (1932), 8mn Thème et variations, pour violon et piano (1932), 11mn
1931
L'ensorceleuse , cantate pour soprano, ténor, basse et piano (ou orchestre) (1931)
La jeunesse des vieux, pour choeur et orchestre (1931)
Le Tombeau resplendissant, pour orchestre (1931), 15mn
1930
La Sainte-Bohème, pour choeur mixte et orchestre (1930)
La mort du Nombre, pour soprano, ténor, violon et piano (1930), 12mn
Les Offrandes oubliées, méditation symphonique pour orchestre (1930), 12mn
Offrande au Saint-Sacrement, pour orgue (1930), 5mn
Simple chant d'une âme, pour orchestre (1930)
Trois Mélodies, pour soprano et piano (1930), 6mn
1929
Diptyque, Essai sur la vie terrestre et l'éternité bienheureuse, pour orgue (1929), 15mn
Huit préludes, pour piano (1928 - 1929), 34mn
1928
Fugue en ré mineur, pour orchestre (1928) L'hôte aimable des âmes, pour orgue (1928)
Le Banquet Céleste, Méditation pour la fête du Saint-Sacrement, pour orgue (1928), 7mn
Le banquet eucharistique, pour orchestre (1928) Variations écossaises, pour orgue (1928)
1927
Esquisse modale, pour orgue (1927)
1925
La tristesse d'un grand ciel blanc, pour piano (1925)
1921
Deux ballades de Villon, pour voix et piano (1921)
1917
La dame de Shalott, pour piano (1917)
Année de composition inconnue :
Feuillets inédits, quatre pièces restituées et éditées par Yvonne Loriod-Messiaen, pour onde Martenot et piano , 12mn

Automne Messiaen